Contraceptif hormonal, une clé anti-gestation à user prudemment

Contraceptif hormonal

Le contraceptif hormonal permet d’éviter la grossesse ou de la réguler. Disponible sous forme de pilules ou de stérilets, il agit sur les fonctions reproductives de la femme afin d’empêcher l’ovulation. Un phénomène générateur de fécondation. Le recours à leur usage confère des avantages, mais comporte aussi des inconvénients.

Pilules contraceptives : actions, avantages et inconvénients

Ce type de contraceptif hormonal est synthétisé en deux hormones féminines, dont l’œstrogène et la progestérone. Ils agissent de concert pour prévenir la grossesse en empêchant l’ovaire de produire de l’ovule. Pour celles qui ne s’attendent pas à enfanter dans l’immédiat ou qui souhaitent planifier leur vie familiale, le recours à cette méthode peut s’avérer avantageux sur plusieurs points :

  • Empêcher la venue au monde d’un enfant au moment inopportun.
  • Atténuer les troubles liés au déséquilibre hormonal.
  • Soulager les règles douloureuses.
  • Prévenir les risques de cancer de l’utérus et de l’ovaire.
  • Réguler la sécrétion excessive d’hormones mâles et pouvant entrainer l’acné ou la pilosité surabondante.

La prise de pilules contraceptives ne demeure pas cependant sans conséquence, car elle peut aussi :

  • Accroître le risque de cancers du sein, du col de l’utérus et du foie.
  • Provoquer une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (notamment pour les fumeuses).

Le stérilet, un contraceptif hormonal avantageux et à risques

Cette solution anti-grossesse s’apparente à un implant à insérer soit dans une main, soit au niveau de l’utérus. Ce contraceptif sert d’excellent libérateur d’hormone progestative. À 99,8% des cas, il est efficace pour permettre aux femmes d’éviter de tomber enceintes. Le stérilet contraceptif confère deux énormes avantages. D’abord, il ne demande qu’à être implanté alors que pour les pilules vous devez les prendre exactement à la même heure chaque jour durant le traitement. Ensuite, une fois le stérilet retiré, vous pouvez planifier la naissance du bébé au plus tôt. Le retour à la fertilité s’opère plus rapidement qu’avec les pilules nécessitent pour leur part quelques mois de préparation. Pour ce contraceptif hormonal, il existe cependant des cas contre-indiqués. Ils concernent particulièrement :

  • Les personnes victimes d’une malformation utérine.
  • Les patientes qui souffrent d’endométriose.
  • Les individus allergiques au cuivre et à tout autre composant d’un stérilet.
  • Les malades d’infections transmissibles sexuellement et par le sang (qu’elles soient courantes ou répétitives).

Le recours à l’utilisation d’un stérilet peut aussi présenter de nombreux inconvénients. D’abord, s’il est mal posé, cela risque de provoquer de graves problèmes d’infection. À noter ainsi qu’il doit être inséré et retiré uniquement par un médecin. De plus, les professionnels de santé ne sont pas tous qualifiés pour cette intervention. Par ailleurs, l’insertion de ce contraceptif peut provoquer des saignements ou des contractions utérines. De même, il est fort possible qu’en utilisant un stérilet, vous ressentiez l’inverse des sensations d’une personne qui prend des pilules. Notamment durant les règles. Les douleurs tendent à s’accentuer pour le cas de celles qui optent pour le stérilet. Les menstruations se prolongent généralement de 24 à 48 heures, accompagnées de saignements plus abondants. En outre, votre partenaire risque d’être gêné par les fils du stérilet pendant l’accouplement.

Laisser un commentaire