Les nouveaux métiers de la dentisterie

Manager. Ce terme, galvaudé en entreprise, prend maintenant sa place dans le monde médical. Mais à quoi sert un manager dentaire ?
Retour aux fondamentaux. Le manager est donc avant tout quelqu’un qui a une vision du résultat à atteindre, et qui mobilise les ressources adaptées autour de lui dans cette optique.
C’est pourquoi le terme prend tout son sens dans le domaine dentaire. Une équipe dentaire est en effet composée de différents intervenants : implantologues, prothésistes, spécialistes de l’endodontie, assistantes dentaires, spécialistes de la prophylaxie… Au sein de cette équipe, le rôle du manager dentaire est primordial : chaque patient présentant des caractéristiques et des symptômes spécifiques, le manager dentaire va devoir évaluer la situation, proposer la solution qui lui paraît la mieux adaptée puis coordonner son équipe pour atteindre le résultat souhaité.
Le manager dentaire doit avoir certaines qualités spécifiques :
– il doit posséder un bon esprit d’analyse pour appréhender une situation dans son intégralité et apporter au patient un traitement global et durable, tenant compte de son âge, ses antécédents de santé, son budget…
– il doit connaître suffisamment chaque discipline dentaire pour avoir une vision de l’ensemble des solutions qu’il peut proposer pour traiter un même cas. Pour cela, il doit se tenir à jour de toutes les nouvelles avancées en dentisterie. Il devra également s’appuyer sur chaque spécialiste de son équipe pour apporter des idées.
– il doit avoir l’expérience de nombreux cas cliniques, qui lui apportera la confiance de son équipe, mais lui permettra également de mieux évaluer chaque cas.
enfin, il doit savoir faire preuve d’un immense talent de communication, mélange d’écoute de son équipe, de compréhension et de pédagogie envers les patients, tout restant ferme dans son jugement.

Prenons l’exemple d’un patient d’une quarantaine d’année ayant perdu son incisive supérieure. Diverses possibilités sont envisageables pour traiter ce patient :
Un bridge sur dents naturelles est une solution peu adaptée au vu de l’âge du patient. En effet, ce bridge va fragiliser les dents adjacentes sur lequel il repose. D’autre part, ne pas remplacer la dent manquante risque d’induire à moyen terme une résorption de l’os de la mâchoire et donc une perte des dents adjacentes.

La pose d’un implant dentaire est sans doute, sauf cas spécifique, la solution idéale pour traiter ce cas. L’implant dentaire va en effet maintenir l’os, comme une racine naturelle.
Cet exemple simple permet de comprendre ce qu’est la vision globale d’un manager dentaire. Une fois le plan de traitement entériné, il informe son équipe du cas à traiter. Il étudie l’intervention avec les chirurgiens-dentistes afin de déterminer le type d’implant nécessaire, discute du matériau et des spécificités de la prothèse avec le prothésiste et le laboratoire dentaire, et ajuste les délais.