Des dents tout de suite sur vos implants dentaires !

Dans la plupart des situations, il est nécessaire d’attendre 4 à 6 mois après la pose d’un implant dentaire avant que les implants ne puissent recevoir des couronnes. Ce délai est appelé “phase d’ostéointégration”, au cours de laquelle l’implant dentaire se consolide dans l’os et devient très stable.
A Lyon, dans la plupart des cas , il est possible de poser une prothèse provisoire de manière presque simultanée à la pose d’implants dentaires. Cette technique bien spécifique s’appelle la mise en charge immédiate.

Si elle est réalisée dans de bonnes conditions, la mise en charge immédiate ne remet pas du tout en cause le taux de succès de l’implant dentaire. Le chirurgien peut anticiper si une mise en charge immédiate est probable en utilisant un scanner dentaire, grâce auquel il va pouvoir déterminer si la qualité de l’os lui parait suffisante. Cependant, il ne pourra être certain de la viabilité de cette option que lorsque les implants dentaires seront positionnés. Si la stabilité de l’implant est suffisante, alors il pourra procéder à la mise en charge immédiate.

Cette technique est souvent utilisée pour le remplacement des dents antérieures. Cela permet en effet au patient de retrouver une dentition esthétique le jour même de l’intervention d’implantologie. Les dents antérieures sont souvent appropriées à cette technique car elles ne sont pas sollicitées lors de la mastication, ce qui permet à l’implant dentaire de poursuivre sa phase de cicatrisation. Si la mise en charge immédiate n’est pas possible, une prothèse provisoire, souvent positionnée sur crochets, sera proposée temporairement au patient.
De plus en plus de cliniques pratiquent également la mise en charge immédiate pour des cas d’édentation totale, c’est à dire pour des cas de bridges complets sur implants. Nous ne recommandons pas cette pratique car, dans ce cas, les implants dentaires sont trop fortement sollicités et les risques d’échec plus importants.